Blog

epilation laser Nice

10 choses à savoir sur l’épilation laser

Alors que l’épilation définitive au laser prend de plus en plus d’ampleur depuis quelques années, il est bon de rappeler les choses essentielles à savoir avant de franchir le cap.

 

Tout le monde peut pratiquer l’épilation au laser ?

Faux.
En France, uniquement les médecins dermatologues et chirurgiens plasticiens sont habilités à pratiquer cette intervention. Les esthéticiennes ne sont pas autorisées à réaliser des épilations laser.

Un rendez-vous avec un médecin spécialiste vous fera bénéficier d’un examen médical et d’un bilan complet pour la réalisation de votre traitement en toute sécurité. Un assistant peut effectuer l’épilation sous la responsabilité et le suivi d’un médecin.

 

 

L’épilation laser ne s’applique pas sur les peaux mates et foncées ?

Faux.
Il existe plusieurs technologies de laser pouvant s’adapter à tous types de peaux, de la plus claire à la plus foncée.

Les médecins habilités et expérimentés dans l’épilation laser vous proposeront après un bilan complet le laser adapté à votre carnation et à votre pilosité. Notre centre médicalisé est doté d’un Laser de dernière génération permettant d’épiler les peaux foncées jusque noires.

 

 

Il y a des précautions à prendre avant une séance ?

Vrai.Le bronzage est la principale contre-indication à l’épilation laser.

Il est en effet impératif de respecter certaines précautions :

  • Pas d’exposition au soleil, ni autobronzant, ni séances d’UV dans les 6 semaines qui précèdent chaque séance.
  • Pas d’épilation à la cire, à la pince ou électrique.
  • Pas de médicaments photo sensibilisants.

 

 

L’épilation au laser peut provoquer de graves brulures ?

Vrai.L’intensité du laser doit être adaptée à chaque patient selon son type de peau et sa pilosité. Un mauvais réglage du laser peut provoquer de graves lésions sur la peau, c’est pourquoi il est important que le traitement d’épilation laser soit réalisée sous l’encadrement d’un médecin habilité et expérimenté.

 

 

L’épilation du laser peut présenter des risques ?

Vrai.Même si ces risques sont souvent temporaires et sans gravités, ils existent :

Brulures, troubles de la pigmentation, rougeurs, œdèmes.

L’épilation laser définitive ne présente aucun danger si les contre-indications sont respectées.

 

Les contre indictions sont nombreuses ?

Faux.Il existe peu de contre-indications au laser, celles-ci sont temporaires et ne durent que le temps du traitement.

Le soleil, le bronzage et certains médicaments sont les principaux ennemis de la l’épilation définitive.

 

 

L’épilation laser est douloureuse ?

Vrai et Faux.La notion de « douleur » est propre à chacun.

Dans la cadre de l’épilation laser la douleur s’apparente à des picotements plus ou moins intenses selon les zones et la pilosité.

Cette douleur peut être atténuée par l’application d’une crème anesthésiante avant chaque séance.

 

 

 

L’épilation au laser peut être cancérigène ?

Faux. Les lasers utilisés pour l’épilation émettent desfaisceaux de lumière et non des ultraviolets.

Ces lumières infrarouges même à forte puissance ne sont pas cancérigènes.

 

L’épilation laser est réservée aux femmes ?

Faux.Les hommes peuvent également bénéficier de la technologie au laser pour se faire épiler.

La seule différence est que l’épilation laser ne sera pas totale à cause de la testostérone qui stimule la pousse des poils.

L’épilation laser chez l’homme va permettre d’affiner et de retarder sérieusement la repousse mais des séances d’entretien annuelles  seront nécessaires pour parfaire le résultat.

 

L’épilation laser est la meilleure technique pour se débarrasser durablement d’une pilosité ?

Vrai.L’épilation au laser est définitive dans le sens ou les poils détruits de repousseront plus mais elle n’est pas pour autant complète car en fonction de l’âge et des changements hormonaux de nouveaux poils peuvent apparaitre.

Les résultats obtenus avec le laser avoisinent les 90 % à 95 % de perte de pilosité, c’est la raison pour laquelle on parle facilement d’épilation « définitive ».

Votre question :